agence de communication macon

 

La toile fait aujourd'hui partie intégrante de notre quotidien. Cependant, force est de constater que la plupart des gens n'en savent que très peu sur l'origine du Web, et sur l'araignée qui l'a tissée. 

Commençons d'abord par un principe : le principe de popularité.

Avant Google, un site était jugé exclusivement sur son contenu ; sur des critères appelés "OnSite". Le problème avec un système dépendant exclusivement de ce que le webmaster indique, c'est qu'il est facilement manipulable. Un site de plomberie pouvait ainsi attirer du trafic venus de mots-clés pornographiques par un simple ajout desdits mots-clés dans la balise "meta-keywords". Aucune pertinence, donc, d'un point de vue algorithmique et thématique.

Arrive Google quelques années plus tard, avec entre ses mains une révolution à l'échelle numérique : la popularité. Bien que le OnSite, le contenu, demeure un critère décisif lors de l'établissement des classements ; il est désormais accompagné d'une note dénommée PageRank. Cet indicateur mesure simplement la popularité d'un site, à savoir, la fréquence à laquelle il est cité sur le web ; en bref, le nombre de liens pointant vers lui. En produisant un contenu de haute qualité, les sites web pouvaient espérer grimper dans les classements de Google grâce aux diverses citations effectuées par les internautes, que ce soit sur des forums, des blogs, ou des réseaux sociaux. 

Quand vous naviguez sur un site et que vous apercevez un lien pointant vers un autre site, vous pouvez considérer cela comme un vote effectué par le premier en faveur du dernier. En créant un lien vers un autre site, un internaute implique tacitement qu'il adhère à son contenu, l'a trouvé utile, ou dans le cadre d'une entreprise, a déjà eu recours à ses services et en est satisfait. 

Cependant, même un système de la sorte peut être manipulé. Ce fut le cas. Les consultants SEO de toutes origines ont cherché et trouvé d'innombrables méthodes permettant d'obtenir des liens externes. Certaines plus qualitatives que d'autres. Face à l'émergence alarmante du spam (spam désignant des méthodes peu scrupuleuses pour obtenir des liens), Google a mis en place diverses mises à jour de son algorithmes pour le contrecarrer. Une entreprise qu'il continue aujourd'hui encore de mener, véritable chat face aux souris que sont les experts du Web.